jogx

Skratch Labs

Skratch Labs

RacedayFuel

RacedayFuel

lundi 18 février 2013

Marathon Winterman 2013

Hier, dimanche, j'ai participé au Marathon Winterman à Ottawa. L'objectif de cette course était d'atteindre le standard A de qualification de 3h30 et moins pour pouvoir m'inscrire au 50 Miles de JFK qui aura lieu le 23 novembre. Voici un petit résumé de ma course. 

Je suis parti le matin même pour Ottawa en compagnie de Serge Lauzon, un coureur que j'entraîne et qui participait au demi-marathon. Le départ de la course était à 8h30 et la température était de -17 (-26 avec le facteur éolien). Selon les organisateurs de la course, cette quatrième édition fût la plus froide! Le départ avait lieu tout près du Musée de la Guerre. Alors qu'on ne s'y attendait pas, un gros coup de canon résonne dans le ciel et le départ est lancé. Je commence à courir et je suis encerclé de deux coureurs qui courent avec une poignée de change dans les poches (Gling gling gling...). Euh les gars... C'est comme une loi non écrite (dis-je dans ma tête, bien sûr)! Tu peux pas faire une course avec des clés ou du change qui fait du bruit! 

Heureusement, ce vacarme n'a pas duré longtemps. Le parcours du marathon était constitué de 8 boucles (ou 8 aller-retours plutôt) de 5,25km. On est loin des sublîmes montagnes du Vermont... mais, après avoir lu des récits de course de marathon intérieur, je ne peux pas me plaindre! L'avantage des tours est de pouvoir ajuster son pace à chaque tour! Le parcours comportait deux bons valons (l'équivalent de deux gros viaducs) à chaque boucle. À chaque aller, on avait un bon vent de face et c'était très froid. Mon plan de match était de courir steady @ 4'54-4'55 du km jusqu'au 30ème km et ensuite de m'ajuster en fonction de la forme! 

Pour les 4 premiers tours, il y avait beaucoup de coureurs sur le parcours puisque l'événement comportait un 5km, un 10km, un demi-marathon et un marathon. C'était donc idéal pour se protéger du vent. J'ai donc entâmé les 4 premiers tours à un pace de 4'51-4'52, que je trouvais très confortable. Les allers étaient toujours plus difficiles que les retours avec le vent. Une fois les 4 premiers tours complétés, le vent a commencé à se lever et, la plupart des coureurs du demi-marathon ayant terminé, il n'y avait plus beaucoup de coureurs pour me faire un écran... Après le 5ème tour, j'aperçois mon entraîneur, Éric Deshaies (que je tiens d'ailleurs à remercier pour la super préparation) qui est venu m'encourager, moi et un autre athlète qu'il coach (Éric Larochelle) et qui a couru avec moi la majorité de la course. Il reste seulement 3 tours! Le pace est bon et l'objectif est à portée de main! Éric Larochelle et moi continuons donc de courir au même rythme et au retour, je sens un regain d'énergie et j'accélère légèrement. Je distance Éric et je poursuivrai en solo jusqu'au fil d'arrivée. D'ailleurs, le 6ème tour fût mon tour le plus rapide! Les deux derniers tours ont été plus tough mentalement mais je savais que je pouvais réussir mon objectif alors j'ai poursuivi avec le même pace. 

Au dernier tour, Serge qui avait terminé le demi-marathon, est venu courir avec moi pour me protéger du vent et pour me motiver. Un gros merci à toi Serge! Dans les deux derniers kilomètres, mes ischio étaient sur le point de cramper et j'avais peur qu'un spasme musculaire m'empêche de réussir! J'ai donc ralenti un peu la cadence afin de ''jouer safe''! 

Résultat final de la course: 3h28min17sec pour un parcours de 42,5km. J'ai terminé 11ème overall sur une soixantaine de participants et 1er dans mon groupe d'âge 25-29 ans (bien humblement, le niveau n'était pas très élevé alors no big deal!). Je pourrai donc, le 1er avril, m'inscrire au 50 Miles de JFK! Objectif réussi. Le fait d'avoir réussi à faire ce temps avec le vent et le froid donne encore plus de mérite et de fierté au résultat. J'avais hâte que cette course soit derrière moi pour délaisser un peu le bitume pour les sentiers. 

Côté alimentation, j'ai alterné Gel GU Roctane aux bleuets (qui ont d'ailleurs gelés un peu!), dattes et barres aux fruits Fruit2. Je n'ai pas bu beaucoup pendant le parcours. Une petite gorgée aux stations de ravitaillement de temps en temps... Alimentation après course: Bière belge et Burger! Bien mérités! ;) 

Maintenant, j'ai bien hâte de voir de quoi ma forme à l'air sur du plus long! Je me sens confiant pour le reste de la saison! Prochain arrêt: 50 Miles de Bear Mountain. Maintenant que j'ai vaincu l'hiver, vais-je réussir à vaincre l'ours? ...